Je suis sceptique mais j’achète #1  : Origins Maskimizer

J’ai décidé de me lancer dans une nouvelle série d’articles intitulée “Je suis sceptique mais j’achète”. Depuis que j’ai commencé mon blog, j’ai remarqué que je deviens de plus en plus tarée curieuse. J’ai besoin d’être surprise par les cosmétiques. Plus on en utilise, plus on devient exigeante et plus on a envie de tester des réelles innovations. Sauf que l’innovation en cosmétique, on ne la rencontre pas à chaque coin de rue.

Si vous lisez régulièrement mes articles sur les produits terminés, vous avez compris que j’utilise des marques très disparates et mes achats ne suivent aucune logique. Mes produits sont synthétiques ou naturels, proviennent de la dermo-cosmétique ou de marques de luxe. Niveau prix également, mon démaquillant coûte moins de 10 CHF et j’ai des sérums qui coûtent 10 fois plus chers.

J’ai pensé à ce nouveau type d’article en observant certains soins que j’utilise. Si vous êtes une beauty-addict ou une beautycohlic, vous avez peut-être déjà acheté un produit en vous disant :

c’est totalement inutile, mais je l’achète quand même !

La question que je me pose ici, est la suivante : est-ce mieux sans ou avec ce produit ? Change-il réellement quelque chose sur ma peau ?

La marque Origins

La première fois que j’ai acheté des produits Origins, c’était lors de mon premier voyage à New York en 2008. Il est très difficile de trouver cette marque en Suisse ou en France, mais apparemment on la trouve sur Feelunique.

Chaque fois que j’ai acheté des produits Origins, je me trouvais en Angleterre ou aux Etats-Unis.

Origins met en avant les actifs végétaux dans ces soins, mais ceux-ci ne sont pas naturels. Les packagings sont simples. Les odeurs sont bien travaillées et les soins proposés sont assez innovants.

Le masque de nuit Drink Up Intensive est un soin que j’achète régulièrement et qui sauve ma peau lors du froid inhumain de l’hiver suisse. J’ai testé d’autres produits comme des gommages, dont j’ai toujours été satisfaite.

Mon achat du Maskimizer

Maskimizer Origins DisMoiCéline

Lorsque je suis allée à Londres au mois de mai, je me suis rendue chez Selfridge’s, un monstre sacré du shopping londonien. Malgré le monde, j’aime y aller, car on trouve différentes marques rassemblées dans un même endroit. Pour les Suissesses, sachez qu’ils ont un super service de détaxe qui vous permet de déduire la TVA de tous vos achats.

Lors de mon passage au stand Origins, mon regard s’est arrêté sur ce produit : le Maskimizer et voici toutes les réflexions qui ont traversé mon esprit à ce moment-là :

Dans un esprit objectif et rationnel = Dans mon esprit à ce moment-là
Je n’ai jamais vu un tel produit dans une autre marque = C’est très intéressant
Regardons la composition = Ce ne sont pas les rois du naturel, mais je ne vais pas le manger !
Est-ce que ce produit est utile ? = Non, il ne sert sûrement à rien.
Ça va me faire un produit de plus à utiliser = Est-ce que sérieusement j’ai encore 1 cm2 dans mon armoire de libre ?
L’emballage est bleu royal = L’emballage est très joli, j’adore la couleur.

Mon cerveau peut travailler très vite, puisque toutes ces pensées me sont venues en l’espace de 10 secondes. En revanche, vite, ça ne veut pas dire forcément bien, puisque j’ai tout de même décidé d’acheter ce produit.

Arrivée en Suisse, je me suis dit : c’est vraiment un achat inutile de beauty-addict. Mais puisqu’il est là, je l’utilise.

La composition

Si je devais résumer la composition, je dirais ceci : ce spray à base d’eau contient des extraits végétaux, des actifs hydratants et régénérant.

En effet, ce spray contient 24 ingrédients. Tous ne sont pas naturels puisqu’on retrouve du phénoxyéthanol en dernière position. Afin d’obtenir un mélange homogène et qui pénètre dans la peau, un grand nombre d’humectants (de la famille des glycols) ont été intégrés à la formule.

Les actifs naturels sont l’ectoïne, des extraits d’algues, de thé vert, de camomille et de concombre. Les hydratants et régénérant sont représentés par la glycérine, l’urée, l’acide hyaluronique, la vitamine B5 (panthénol) et la vitamine E (tocophérol).

 Origins Maskimizer DisMoiCéline

Selon la marque

« Cette brume d’apprêt sert à hydrater, assouplir et optimiser l’état de la peau pour la préparer à recevoir pleinement les bienfaits du masque.»

L’utilisation

Sur une peau propre, il faut se sprayer le visage les yeux fermés. En effet, il pique s’il entre contact avec les yeux. 4 sprays suffisent pour l’ensemble du visage. Ensuite, on masse afin de faire pénétrer le produit et on applique son masque.

Mon avis : les résultats

C’est là où mes explications vont devenir bancales. Si je devais vendre ce produit, je me demande bien quels seraient mes arguments de vente. Car franchement, même avec tous les points positifs que possède ce soin, il y en a un qui est très discutable, c’est l’efficacité.

Les résultats obtenus après un masque sont-ils meilleurs si on utilise le Maskimizer avant ? Hum, là je n’en suis pas certaine. Et je m’en excuse d’avance, mais je n’ai pas envie de me lancer dans une étude en double-aveugle avec un spray d’eau pour vous offrir une comparaison scientifique solide.

Donc en conclusion, avec ce Maskimizer, on a un soin agréable à utiliser mais dont les résultats sont douteux et peu probants.

Un petit maquillage inspiré de la couleur du flacon Maskimizer avec le Clinique Lid Pop couleur Surf Pop.

Maquillage Clinique Lid Pop Surf Pop DisMoiCéline

Prix £18.50, environ 25 CHF, 23 euros

Que pensez-vous de ce produit ?

Achetez-vous des produits cosmétiques inutiles ?

 

J’espère que vous avez aimé cet article. Vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux et/ou laisser un commentaire. Vous pouvez également vous inscrire à la newsletter sur la page d’accueil et recevoir un e-mail lorsque je publie un nouvel article. Je vous dis à très vite.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share This:

4 thoughts to “Je suis sceptique mais j’achète #1  : Origins Maskimizer”

  1. …sceptique Céline ou septique ….ce n’est pas le même sens 😉
    Des produits inutiles, de moins en moins avec la maturité et aussi quand je vois que j’occupe trois étagères dans le placard de la maison….les nouveautés (scrub pour les mains par ex ) sont pafois inutiles . le masque pour les lèvres de séphora, je suis très sceptique ….
    1. Merci pour la correction 🙂 J’écris moins sceptique qu’antiseptique…déformation professionnelle !!!!

      Je pense que ce n’est pas forcément une question de maturité, mais plutôt d’être une beauty addict ou pas 🙂

      C’est vrai que j’aime bien les gommages pour les mains et pour les lèvres, même si effectivement leur utilité est discutable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *