Eucerin – DermoPure Gel Nettoyant & Gommage le duo peau nette*

J’ai parcouru mon blog, oui car même si je suis bien l’auteure de tous les articles, il m’arrive de ne plus connaître l’ordre chronologique de mes publications. Donc après vérification, cela fait longtemps que je ne vous ai pas parlé de soins dermo-cosmétique.

C’est quoi la dermo-cosmétique ?

Je sais pertinemment que vous connaissez ce terme, mais connaissez-vous réellement sa signification ? Car oui, il existe une différence notable entre la cosmétique et la DERMO-cosmétique. La loi européenne interdit les tests sur les animaux, donc les marques de cosmétiques testent leurs produits directement sur l’Homme. Les marques de dermo-cosmétiques quant à elles testent leurs soins sur des peaux saines ET sur des peaux sensibles ou pathologiques. Ces tests additionnels permettent à ces marques d’offrir une meilleure sécurité à leurs clients. En gros, si vous avez une peau pathologique et que vous achetez un soin de grande surface ou de cosmétique pure, vous tentez votre chance en espérant ne pas faire une réaction à votre nouveau produit. Acheter de la dermo-cosmétique est une sorte de garantie, bien qu’il ne faut jamais dire jamais.

La marque Eucerin

Je vends cette marque depuis que je suis pharmacienne. Elle appartient au groupe Beiersdorf qui possède Nivea, Juvena et La Prairie. Quatre marques aux cibles totalement différentes. En effet, Nivea – grande surface, Eucerin – pharmacies et parapharmacies, Juvena – sélectif, La Prairie – luxe.

Voici les produits que j’ai utilisés et que j’apprécie particulièrement :

Mon chouchou : le Sun Fluid 50 (mon avis ici), pas gras et parfait pour le soleil.

Les crèmes de jour et de nuit Hyaluron Filler.

La crème à l’urée 10% : lorsque j’ai honte de montrer mes mains tellement elles sont sèches

La gamme DermoPure

DermoPure, anciennement DermoPurifyer, fut complètement remodelée. Cette gamme est destinée aux peaux impures et sujettes à l’acné. Ce type de peau se retrouve à 70% chez les jeunes de 12 à 20 ans, mais 40% des adultes ont aussi ce type de peau. Avec ma peau normale à tendance sèche qui a tout de même des boutons et points noirs (GRRRR), je dois vous avouer que je n’avais jamais utilisé cette gamme DermoPurifyer. Puis, j’ai eu la chance de pouvoir tester 2 soins qui peuvent convenir également aux peaux normales.

La routine quotidienne DermoPure est divisée en 3 étapes et comprend 6 soins :

  • Nettoyer avec le gel nettoyant et le gommage purifiant
  • Clarifier avec le fluide micellaire et la lotion clarifiante
  • Soigner avec le fluide matifiant

Cette routine peut être complétée par des soins spécifiques :

  • Sérum régénérateur
  • Soin hydratant apaisant pour la peau très impure
  • Coverstick

DermoPure Gel Nettoyant – sa composition

La composition ne comportant que 8 ingrédients, je pense que ça vaut la peine d’écrire quelques lignes pour la décrypter.

L’eau ingrédient majoritaire, est suivie du Sodium Cocoamphoacetate. Ce tensioactif est issu de la pétrochimie donc synthétique. Toutefois, il est classé dans les tensioactifs doux et non irritants. Quand je vois que de nombreux soins produits nettoyants sont composés uniquement de Sodium Laureth Sulfate, je trouve qu’Eucerin limite les dégâts en utilisant ce Sodium Cocoamphoacetate.

Du Propylene Glycol en 3ème position, un agent humectant synthétique utilisé comme remplaçant de la glycérine pour son côté hydratant.

Pour suivre du Sodium Laureth Sulfate, dont vous le savez, je ne suis pas fan. Mais au moins, il ne se retrouve pas en 2ème position comme dans la majorité des soins du même prix.

Ensuite, du Sodium Chloride, chlorure de sodium en français, du sel de cuisine en fait, afin d’améliorer la texture. De l’acide citrique, ajouté pour la même raison et sûrement pour obtenir un pH acide, plus proche de notre peau. Notre peau a un pH acide de 5.5, mais ça vous le saviez déjà. Les peaux à tendance grasse ont un pH plus élevé aux alentours de 7. Ce pH est propice au développement des bactéries, il est donc important de rabaisser le pH en cas de peau impure. #LaProfCélineFaitSonGrandRetour

Du Sodium Benzoate, conservateur pas si mauvais, puisqu’il est aussi utilisé dans les cosmétiques bio.

En dernière position, de l’acide salicylique afin d’exfolier la peau. Rassurez-vous, sa concentration est relativement faible, cela ne décape pas.

DermoPure Gel Nettoyant – mes premières impressions

Avec une telle composition, ce gel nettoyant forme une jolie mousse lors de son rinçage. Au final, une peau propre et nette sans être desséchée. Personnellement, je l’ai utilisé uniquement le soir puisque le matin, je ne lave pas ma peau à l’eau. En cas de peau normale, je pense qu’utiliser ce produit une fois par jour ne posera aucun problème, mais je ne l’utiliserai pas 2 fois par jour. En cas de peau impure, 2 fois par jour, c’est parfait.

DermoPure Gommage – sa composition

La base lavante, composée de dérivés de coco, est très douce.

Le gommage proprement dit est exécuté grâce à des billes de cellulose. Ces billes permettent un gommage efficace et non agressif. Ces billes étant rondes, le gommage obtenu est régulier. Pour le coup, on ne peut rien reprocher à Eucerin qui propose une base lavante et une substance gommante de qualité.

Malgré ce bel effort, je suis mitigée par sa composition, car on retrouve des polymères, des conservateurs, du parfum et du colorant. Je reste persuadée que le colorant est inutile dans tous les cosmétiques sans exception. Quant au parfum, les personnes se tournant vers la dermo-cosmétique fuient ces marques ultra-parfumées donc pourquoi en mettre dans cette formule ? Vous allez me dire que je chipote un peu, oui je suis d’accord, mais bon vous avez l’habitude. Si vous voulez lire des avis, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, il y a d’autres blogs qui font cela bien mieux que moi !

DermoPure Gommage – mes premières impressions

J’aime les gommages efficaces comme celui-ci. Pour moi, un gommage doit gommer et ne doit pas faire semblant. Il faut qu’un gommage s’étale facilement, mais qu’il mousse, est un critère non indispensable voire inutile. Du coup, ce soin pourrait être utilisé à la fois comme nettoyant et gommage. Je ne pense pas qu’Eucerin sera d’accord avec mes propos, mais à un moment donné, ils n’ont qu’à faire un gommage non moussant. A ce moment-là, j’utiliserai les 2 produits. Faut pas me donner une solution de facilité, moi la reine de la flemmardise.

Mon avis sur ces 2 soins DermoPure

Eucerin va droit au but avec des compositions claires et efficaces. L’avantage avec de telles formulations est qu’elles ne comportent pas de nombreux ingrédients dont on ne comprend pas l’utilité. Le consommateur sait ce qu’il achète.

Lorsqu’on achète de la dermo-cosmétique, certes le produit n’est peut-être pas très cher à la sortie d’usine, mais les nombreux tests effectués sur peau saine et malade, nécessaires pour qualifier le soin de dermo-cosmétique, offrent une sécurité indéniable pour le consommateur. Et ces tests augmentent le prix du produit.

C’est vraiment ce point que je souhaite mettre en avant dans cet article.

Je pense que si vous êtes à la recherche d’un nettoyant et/ou d’un gommage agréables, efficaces mais pas agressifs, ne cherchez pas plus loin.

Vous connaissez Eucerin et sa gamme DermoPure ?

 

J’espère que vous avez aimé cet article. Vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux et/ou laisser un commentaire. Vous pouvez également vous inscrire à la newsletter sur la page d’accueil et recevoir un e-mail lorsque je publie un nouvel article. Je vous dis à très vite.

* Produits reçus gracieusement de la maison Eucerin que je remercie.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share This:

Produits terminés #22 : Octobre 2017

Je sais que vous les attendiez avec une impatience folle. Voici mes produits terminés du mois d’octobre. En observant la photo ci-dessous, je me rends compte qu’il y en a beaucoup. J’ai mis des + et – pour retracer facilement les points positifs et négatifs des produits que je présente.

Il y a toujours les mentions : je rachèterai, je rachèterai peut-être ou je ne rachèterai pas.

Vous verrez que je fais la différence entre les verbes « acheter » et « racheter ». J’utilise toujours le verbe « acheter » quand j’ai reçu le produit et « racheter » quand je l’ai acheté.

Je vous mets à chaque produit son nom exact, comme ça, vous le retrouverez facilement sur internet. Bonne lecture !

 

Bio Beauté by Nuxe : Démaquillant Yeux Bi-Phase Waterproof : je rachèterai peut-être

+ Formule naturelle, démaquille très bien

– Prix, laisse un film gras

 

Pour changer un peu du démaquillant doux Zoé, j’ai acheté ce démaquillant dès sa sortie en Suisse fin août. La formule contenant 99.2% d’ingrédients naturels démaquille très bien, mais laisse un léger film gras. Bien que je nettoie ma peau avec un produit que je rince ensuite, ce film gras n’est pas très agréable. De l’eau de bleuet et de l’extrait de raisin blanc (bio) fournissent une odeur fruitée et végétale légère à ce soin.

Comparé au Zoé de la Migros (7CHF), ce Bio Beauté est plus onéreux, 17CHF. Bien que le prix reste raisonnable pour une telle qualité, je trouve cela un peu cher pour un produit que je vais rincer.

Si vous cherchez un démaquillant waterproof naturel, je pense que ce Bio Beauté est une excellente option.

Zoé Cleansing – Démaquillant doux : j’en ai encore 3 en réserve

+ Efficacité, prix

– Pas naturel

 

Je vous bassine avec ce produit, je sais et je m’en excuse. J’ai essayé de changer avec le Bio Beauté dont je viens de vous parler. Au vu de son efficacité et de son prix, je ne suis pas prête de me séparer de ce Zoé.

KenzoKi – Lotus en Mousse nettoyant : je rachèterai peut-être

 

Odeur, texture, pouvoir nettoyant

– Composition pas si naturelle

 

Je suis tombée amoureuse de la gamme Riz (rose) dès sa sortie à cause de son odeur envoûtante et cocooning. Vu les prix, c’est une marque que j’achète très rarement. Donc je n’avais pas résisté quand j’avais vu ce nettoyant à 50% lors des soldes.

Bien que je préfère la gamme Riz, la gamme Lotus a une fragrance très agréable. La mousse est assez compacte qui s’étale bien. Cette texture permet au nettoyage de devenir une étape très sensorielle. De plus, le nettoyage est efficace, la peau est propre et nette sans être desséchée.

Quant à la composition, elle comporte de nombreux actifs végétaux, mais aussi du BHT (un conservateur pas net) et du PEG (PolyEthylèneGlycol) potentiellement irritant et très polluant. Il faudrait sérieusement commencer à les éviter dans nos cosmétiques pour notre peau et la planète.

Malgré cette formulation imparfaite, j’ai adoré utiliser ce soin que je rachèterai avec plaisir.

NIOD – Superoxide Dismutase Saccharide Mist : je rachèterai peut-être

+ Douce, fraîche, économique

-/

 

J’ai utilisé cette brume de chez Deciem tous les matins en guise de tonique. Pas vraiment un nettoyant, mais vous savez que je ne prône pas le nettoyage matinal intensif. Le spray permet de ne délivrer que la quantité de produit nécessaire. Du coup, cet emballage de 240ml est très économique et m’a duré 6 mois environ. La formule hydratante et anti-oxydante permet de garder une peau hydratée et protégée. Je trouve cette approche très intelligente. Ce soin n’est pas 100% naturel, mais je pense que le rapport qualité-efficacité est très bon.

Je rachèterai volontiers ce soin, à shopper sur le site DECIEM.

Freeman Beauty Infusion – Brightening Sheet Mask : je ne rachèterai pas

+ Odeur

– Taille

 

Vous le savez, je voue une nouvelle passion aux masques en tissu. J’avais trouvé ce masque sur ma route à l’Île Maurice. Hormis une odeur agréable, je pense que c’est le masque qui m’a le moins convaincue au niveau de sa forme. En effet, il est tellement grand qu’il n’épouse pas correctement les formes du visage.

Caudalie – Resveratrol[LIFT] Masque professionnel : je n’achèterai pas

+ Charte Caudalie respectée, support bio-cellulose

– N’épouse pas les formes du visage

 

Caudalie offre ce masque en ce moment à l’achat de produit. Normalement, disponible uniquement dans leurs spas, j’étais très impatiente de découvrir ce soin, mais quelle déception ! L’emballage en carton est énorme, alors certes c’est très luxueux, mais pas très écologique tout ça.

Le masque est en bio-cellulose. C’est le support que je préfère pour les masques en tissu, car cela tient bien sur le visage, c’est très agréable. Mais ici, ce masque Caudalie n’épouse pas du tout les formes du visage et il ne tient pas. D’ailleurs, je me demande quel visage ont-ils pris en exemple pour créer la forme de ce masque ?!?

La charte Caudalie est respectée ce qui offre une composition de bonne qualité. Quant à l’efficacité, difficile à dénoter un changement sur ma peau vu que le masque ne restait pas bien en place.

Evolve – Tropical Blossom Body Polish : je rachèterai

+ Odeur, texture, formule naturelle et efficacité

– Pot en verre

 

Je vous en avais parlé dans un article Top Découverte en septembre. Vu la liste étendue des points positifs, vous l’avez compris, j’ai adoré ce soin. Son odeur de monoï nous transporte direct sur une île tropicale. La texture onctueuse est parfaite. La formule naturelle à base de sucre et d’huiles végétales laisse la peau douce sans laisser de film gras. Voici ce que j’appelle un excellent gommage.

Rituals… – Magic Touch Crème fouettée pour le corps, ultra riche, MAINTENANT The Ritual of Sakura : je ne rachèterai pas

+ Odeur, texture

– Composition, prix

 

C’est un reliquat d’un set que j’avais acheté avec des points Coop il y a 2 ans. Honnêtement quand j’étais allée à Amsterdam en 2011, j’avais beaucoup apprécié découvrir cette marque, que j’avais également rachetée avec plaisir à la Coop.

Une boutique Rituals…vient d’ouvrir à Lausanne, mais je dois avouer qu’au vu du rapport qualité-prix, cette nouvelle m’a fait ni chaud, ni froid. Va falloir plus qu’un marketing bien ficelé, des fleurs et des bouddhas pour réellement que je ressorte avec un soin de Rituals…Les prix sont surfaits pour une qualité qui ne dépasse guère la marque de supermarché. Des allergènes, des ingrédients synthétiques, du phénoxyéthanol tous qu’on aime, mais à 27CHF le pot, c’est un peu cher payé. Cette marque me fait penser à The Body Shop et ce n’est pas un compliment.

Méchante ? Non réaliste ! Mais…cela ne veut pas dire que je suis infaillible. Il me reste encore une mousse de douche à terminer.

Quant à ce soin, la fragrance est très réussie, la texture est une crème, mais de là à dire qu’elle est ultra-riche, non, faut pas exagérer. Cela va pour l’automne, mais pas plus. Après, c’est trop léger pour ma peau sèche.

Naturaline – Déo Roll-On Limette : je rachèterai

+ Efficace, odeur, prix mini

– /

Je vous avais déjà parlé de ce soin ici. Ce déodorant sans sels d’aluminium a tout pour plaire. Il est efficace, son parfum est frais, agréable et discret. Son prix est ultra- mini. Pourquoi cherchez plus loin ?

L’Oréal – Imposante Shampooing : je ne rachèterai pas

+ Prix, sans sulfate

– Qualité, pas d’effet notable

 

J’avais acheté ce shampooing, car il était sans sulfate. Mais bon, cela reste du L’Oréal. Je n’ai rien contre eux, mais je sais pertinemment que ce n’est pas un produit de qualité. Il moussait bien et lavait mes cheveux en douceur. En revanche, aucun effet volume. Et l’emballage uniquement écrit en Allemand, je trouve cela encore et toujours honteux pour une entreprise qui fabrique des soins en si grande quantité.

Björn Axén – volumizing shampoo : je n’achèterai pas

+ Mousse

– Rapport qualité-prix

 

Je dois vous avouer que je ne sais même pas trop quoi mettre comme points positifs. J’en ai tellement marre de ces formules avec du Sodium Laureth Sulfate, des PEG, du parfum synthétique, du phénoxyéthnol et 2 extraits naturels qui se courent après. Le produit est bon marché à la sortie d’usine et ils osent nous vendre ça 20 CHF. Pour moi, cela ne vaut pas son prix. Je suis la première à acheter des soins chers, mais il faut que la qualité soit au rendez-vous. C’est sûr cela mousse, mais c’est peut-être le seul point positif. Je ne veux plus infliger à mes pauvres cheveux des soins aussi médiocres.

Elnett Satin – Fixation Forte : je rachèterai

+ Ne graisse pas les cheveux, prix

– Pas naturel

 

Certes, la composition n’est pas naturelle, mais bon pour une laque que je mets de temps à autre, cela ne me dérange pas trop. J’ai acheté cette laque pour sa taille. Cet emballage de 75ml m’a duré sûrement 1 an. Les cheveux sont maintenus mais sans cet effet carton.

Marc Jacobs – Velvet Noir Major Volume Mascara : j’en ai 2 en réserve

+ Effet spectaculaire

– /

Depuis qu’une amie me l’a offert, je ne peux plus m’en passer et je n’ai pas envie de tester un autre mascara. Pour moi, c’est le meilleur mascara de tous les temps. La taille de la brosse est moyenne ce qui la rend très maniable. L’effet est spectaculaire tout en restant naturel. De plus, il n’est pas si cher que ça 28 €, 36 CHF.

Kiko – False Lashes Concentrate Mascara Top Coat Volumateur et définissant : j’en ai toujours en réserve

+ Excellent rapport effet-prix

– /

Avoir de beaux cils, c’est pour moi LA base du maquillage. Donc après mon mascara, j’applique ce top coat pour des cils longs à l’infini ! Il se combine parfaitement avec un mascara qui ne sèche pas immédiatement comme le Marc Jacobs. Pour un prix ultra-mini, vous allez améliorer n’importe quel mascara. Vous l’aurez compris, j’adore ce produit.

Jordana – 2 in 1 Concealer & Foundation – 05 Creamy natural : je ne rachèterai pas

+ Couvrance, couleur, prix

– Composition

 

J’avais acheté ce fond de teint chez Cosmetics Obsession. Si vous vous rendez en boutique, la teinte sera choisie en la testant sur votre visage. Du coup, vous êtes certaine de ressortir avec le bon fond de teint. Le prix de ce produit est défiant toute concurrence 12 CHF. La couvrance est presque totale. Le résultat reste naturel. On n’a pas l’impression qu’on s’est mis une couche de plâtre sur le visage.

Donc je fus assez contente de ce maquillage. Le seul hic, c’est sa composition contenant uniquement des ingrédients synthétiques (silicones, conservateurs, etc.). C’est pour cette raison que je ne rachèterai pas ce produit.

Scholl – Velvet smooth Sérum intensif : je n’achèterai pas, il n’est même pas terminé

+ Texture légère

– Aucune efficacité, dessèche la peau

 

Je crois que je n’ai pas la même idée de l’hydratation que Scholl. En effet, plus j’utilisais ce soin, plus mes pieds devenaient secs. Y a pas un problème là ? La composition : un gel aqueux-alcoolique avec un peu d’acide hyaluronique. Quand je regarde la liste des ingrédients, je me demande combien valent réellement ces 30 ml à la production. En tout cas, son prix d’environ 10CHF ne les vaut pas.

Magic Stripes – Hand Repairing Gloves : je ne rachèterai pas

+ Le masque gants ludique

– Effets non durables

 

J’ai acheté ce soin à Londres pour environ 13CHF. La composition n’est pas 100% naturelle, mais contient tout de même de nombreux extraits végétaux comme de l’aloé et d’actifs comme du collagène.

L’odeur assez forte me rappelle celle d’un vieux savon, mais cela ne m’a pas dérangé lors de l’utilisation de ce soin. J’ai laissé poser ce soin environ 45 minutes, mais je dois dire que les résultats n’ont pas persisté. En effet, j’ai lavé mes mains une fois et l’effet hydratant s’était complètement volatilisé. Pour le prix et les résultats, je préfère de loin le masque pour les mains à l’avocat de Sephora.

Vita Citral – Soin TR Gel très réparateur : je n’achèterai pas

+ Texture gel

– Ne tient pas ses promesses

 

Ce soin a une galénique étonnante car le gel pénètre rapidement dans la peau et forme un film protecteur comme un gant invisible. En revanche, cette texture n’est pas assez nourrissante. Dans le même sytle, je préfère la crème La Roche-Posay Cicaplast Mains.

Vous connaissez ces produits ?

Qu’aimeriez-vous tester ?

J’espère que vous avez aimé cet article. Vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux et/ou laisser un commentaire. Vous pouvez également vous inscrire à la newsletter sur la page d’accueil et recevoir un e-mail lorsque je publie un nouvel article. Je vous dis à très vite.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share This:

3 soins vintage de légende : mon avis

Pour l’édition d’octobre du webmagazine Chic-Choc, j’ai publié une série de 3 articles suivant la ligne éditoriale Vintage.

Avant d’écrire ces articles, j’ai réfléchi longuement à l’orientation que je souhaitais leur donner. J’ai rapidement laissé tomber l’idée de parler de marques au design vintage et j’ai préféré me concentrer sur des vrais soins Vintage existants encore à l’heure actuelle.

Voici les 3 soins sélectionnés , dont vous trouverez les articles sur Chic-Choc en cliquant sur le libélé :

 

Sur Chic-Choc, j’ai parlé de l’histoire de ces soins ainsi que de leur composition. Sur le blog, je souhaitais donner mon avis de blogueuse sur ces cosmétiques historiques.

Nivea crème

Lors de sa sortie en 1911, l’introduction dans la formule d’un émulgateur, l’Eucerit fut une révolution. Cet ingrédient phare de la Nivea crème permis d’obtenir une texture à la fois riche et onctueuse. Développée par un pharmacien (tout de même), la composition était moderne pour l’époque, car elle utilisait des substances industrielles dernier cri.

En l’observant de plus près sa composition, elle contient de nombreux dérivés de pétrole et des allergènes. Donc, on peut dire que la qualité n’est pas au rendez-vous. Certes introduire des ingrédients neutres comme des dérivés de l’industrie pétrolière fut une réelle innovation à l’époque, mais de nos jours, nous connaissons des ingrédients nettement plus qualitatifs.

Cette constance dans la formule est en réalité un sacré avantage. En effet, cela permet au consommateur d’obtenir toujours le même produit tel qu’il le connaît au niveau parfum et texture. En tout cas, le rapport qualité-prix de la Nivea crème est honnête. Il arrive de trouver des soins bien plus chers pour une qualité similaire, j’appelle ça une grosse arnaque.

Au niveau de l’efficacité, cette formule très riche est occlusive. Alors, dans un sens, cela va permettre d’isoler la peau de l’extérieur afin qu’elle se répare. En revanche, dès qu’on stoppe son utilisation, la peau ne sait pas comment travailler seule et redevient dans la même condition qu’au début du traitement.

Les savons Roger & Gallet

Honnêtement, je n’avais jamais vraiment utilisé cette marque, car je la trouvais vieillotte. Puis, ils ont modernisé leurs fragrances et leurs produits. En effet, en 2013, la maison lance le parfum Fleur de Figuier dont je ne peux me passer les jours pluvieux d’été. Je suis aussi très fan de leurs baumes naturels et onctueux, (dont bien sûr celui à la fleur de figuier !). Depuis quelques années, j’apprécie que Roger & Gallet croise ma route.

L’année passée, une gamme de soins visage fut lancée. Son odeur et sa texture sont merveilleuses.

Ces savons ronds ont réussi à traverser les époques et les siècles !, cela m’impressionne beaucoup. En effet, ce soin, dont la formule est inchangée, était utilisé déjà par nos grands-mères, que dis-je, nos arrière-arrière-grands-mères. Il demeure encore aujourd’hui un incontournable dans les salles de bain.

Pour moi, cette marque et surtout les savons, gravés du seau Roger & Gallet, resplendissent du charme à la française, car oui, il existe encore. Cette élégance que l’on peut retrouver par exemple dans leur boutique de la rue Saint-Honoré à Paris.

En plus, la formule a une base végétale. Que vouloir de plus.

Dior – Crème Abricot Soin fortifiant pour les ongles

J’ai utilisé cette crème à quelques reprises il y a de nombreuses années. Sa texture est extrêmement riche, plus riche que ça tu meurs. Aucune huile d’abricot à l’horizon, mais une allusion à la couleur. Les reproches que j’ai pu faire à l’encontre de la Nivea Crème sont les mêmes que je pourrais faire à cette crème Dior.

La formule est un concentré de dérivés de pétrole, de conservateur et autres colorants…un cocktail qui ne vaut certainement pas son prix, relativement élevé, 39 CHF. On est loin de l’élégance à la française pour le coup, mais croyez-le ou non, cette crème fut une révolution lors de sa sortie en 1963, car personne ne s’était intéressé à cette partie de notre corps avant Dior.

Son avantage réside dans ce côté ultra riche et protecteur, mais vos cuticules redeviendront sèches dès l’arrêt du soin. C’est exactement le même procédé que pour la Nivea Crème, Dior ne va pas changer la formule d’un soin qui a su se faire une réputation et une clientèle fidèle au cours des décennies. D’ailleurs, si Dior changeait la formule, ça serait une erreur. On ne change pas une équipe qui gagne comme on dit.

En revanche, l’emballage fait tout son effet posé au coin d’une table de nuit. Les lettres CD (mes initiales, la bonne idée) sont gravées au centre d’un pot plat rappelant les boîtes à dragées d’inspiration Louis XVI.

Avez-vous aimé ma sélection vintage ?

Vous utilisez ces soins ?

 

J’espère que vous avez aimé cet article. Vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux et/ou laisser un commentaire. Vous pouvez également vous inscrire à la newsletter sur la page d’accueil et recevoir un e-mail lorsque je publie un nouvel article. Je vous dis à très vite.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share This:

Je vous dis tout sur #2 : l’acide hyaluronique

J’en suis certaine, vous avez déjà entendu ce nom, acide hyaluronique. C’est normal puisque cet actif est utilisé à toutes les sauces dans nos cosmétiques.

D’ailleurs, depuis un petit moment, à chaque fois que je vois la mention « acide hyaluronique », je me dis, ça y est, encore et toujours cet acide hyaluronique. A en croire les industriels, on dirait que l’acide hyaluronique va sauver le monde, si seulement ! Effectivement, l’acide hyaluronique est une molécule très intéressante. Le rôle de l’acide hyaluronique dans notre corps est capital. Mais disons que c’est comme si j’écoutais la radio toute la journée et entendais sans cesse la même chanson. Même la chanson la meilleure du moment, c’est un peu barbant.

Il est important de vous préciser que j’ai écrit cet article en collaboration Emilie Rogg, fondatrice des soins PhytoSuisse Prélude. Grâce à mes recherches et ses corrections, je suis ravie de vous proposer un article de qualité sur l’actif phare de nos cosmétiques.

 Quelques uns de mes soins contenant de l’acide hyaluronique.

Acide quoi ?

Peut-être déjà certaines d’entre vous, lisent « acide » et se disent « je ne vais pas me mettre un acide sur le visage ». Sans faire resurgir des douloureux souvenirs de cours de chimie, tous les acides n’ont pas la même puissance. Par exemple, l’acide chlorhydrique, que tout le monde connaît, est très corrosif, même en faible quantité, il ne peut pas être utilisé dans un soin visage.

Souvenez-vous dans les années 80-90, l’industrie cosmétique vantait les mérites des acides de fruit. Ces acides, souvent utilisés à de fortes concentrations, avaient des effets abrasifs trop importants. Les clientes se retrouvaient avec la peau décapée et des brûlures lors d’exposition au soleil.

Les chercheurs ont continué à travailler sur ces acides de fruit pour trouver des nouveaux principes actifs et ont appris à mieux les manipuler. L’acide glycolique par exemple est un acide fréquemment utilisé dans des soins kératolytiques et son effet dépend aussi de sa concentration.

Mais revenons à notre acide hyaluronique qui n’est pas un acide décapant. Vous pouvez souffler, ouh j’espère que vous avez pas eu trop peur.

Naturellement présent chez l’humain

Tout le monde en a. Là, je vous entends dire : « ah bon ? ». Et bien oui, l’acide hyaluronique est naturellement présent dans les tissus de notre corps. Nous en avons dans les yeux, dans la peau et dans le liquide des articulations.

Dans la peau, il se retrouve dans l’épiderme et le derme en comblant les espaces entre les cellules, il sert ainsi à l’hydratation et à la cohésion des tissus. A partir de 20 ans environ, nous perdons environ 10% d’acide hyaluronique tous les 6 ans. Donc, avec le vieillissement, la quantité d’acide hyaluronique présente dans la peau diminue. Les tissus s’affaissent, perdent de leur hydratation naturelle, d’où l’apparition de ridules, puis de rides.

Autrefois, extraite de crêtes de coq, répugnant, l’acide hyaluronique est désormais synthétisé par biotechnologie ce qui lui vaut parfois à tort la mention d’« acide hyaluronique végétal ». En réalité, il n’est pas extrait d’une plante, mais est obtenu par fermentation de blé grâce à des levures.

En médecine

L’acide hyaluronique est connu depuis de nombreuses années. En effet, dans les années 70, Healon® fut le premier produit médical développé à base d’acide hyaluronique. Il était utilisé pour des chirurgies ophtalmiques comme les transplantations de cornée, la cataracte, etc.

Aujourd’hui, de nombreux médicaments contiennent de l’acide hyaluronique. On en retrouve dans des collyres pour combattre la sécheresse oculaire, en pastilles adoucissantes et hydratantes pour la gorge en cas d’extinction de voix et dans des crèmes cicatrisantes en cas de brûlures comme accélérateur de cicatrisation.

En médecine esthétique

L’utilisation de l’acide hyaluronique a fait son apparition en médecine esthétique début 2000. Il était retrouvé sous forme de produit injectable pour le comblement de rides. Les médecins ont rapidement préférer l’utiliser au lieu du collagène. En effet, les risques d’allergies sont nettement diminués et comme il se résorbe dans la peau, cela permet d’éviter des accidents esthétiques graves. Après les effets secondaires liés à une injection, comme œdème, rougeurs, peuvent toujours présents.

Les injections d’acide hyaluronique sont utilisées pour combler les rides, comme celles des sillons nasogéniens ou encore pour traiter les cernes creux.

En interne

L’acide hyaluronique se retrouve aussi en capsules ou en solution buvable comme produit anti-âge global.

Dans les cosmétiques…

L’acide hyaluronique est une grande molécule possédant donc un haut poids moléculaire. Du fait de son instabilité, elle se fragmente à différents endroits. Chacun de ces fragments ont des tailles différentes, donc des poids moléculaires différents. Aujourd’hui, les chercheurs savent que chacun de ces différents fragments possèdent des fonctions bien précises et distinctes dans notre corps.

Toujours la même molécule ?

Pour vous, je dessine même cette molécule d’acide hyaluronique.

Oui, la molécule d’acide hyaluronique est toujours la même quelle que soit la marque. En revanche, la taille et la quantité de ces fragments sont les 2 critères qui vont différencier les marques les unes des autres.

Connaître la quantité et la qualité de l’acide hyaluronique utilisé dans un soin est la question cruciale, mais il n’est pas évident d’y répondre. Je n’ai qu’un seul conseil, faites appel à votre bon sens comme d’habitude. Personnellement, je laisse les marques à très bas prix sur les étagères, car souvent un tel prix est synonyme de qualité médiocre. En revanche, je ne dépense pas des milles et des cents, car même le meilleur soin du monde ne vous enlèvera pas vos rides ou fera produire à votre peau autant d’acide hyaluronique qu’à vos 20 ans. Parfois, certains soins contiennent un seul type de fragment d’acide hyaluronique, d’autres en contiennent plusieurs.

Dans la liste des ingrédients INCI, l’acide hyaluronique est appelé sodium hyaluronate ou hydrolyzed hyaluronic acid.

L’acide hyaluronique de haut poids moléculaire : l’hydratant puissant

Cet acide hyaluronique est une grande molécule qui ne pénètre pas dans la peau et reste en surface en formant un film. Il joue le rôle d’une éponge et peut retenir l’eau jusqu’à 1000 fois son poids. Il a alors une fonction hydratante en comblant les ridules de sécheresse en surface. Son action lissante est immédiate, la peau est repulpée. Ceci peut être constaté dès l’application du produit. Attention, l’hydratation amenée par l’acide hyaluronique est bien réelle. En revanche, l’effet repulpant lui, est uniquement visuel.

Seul cet acide hyaluronique de haut poids moléculaire possède une activité hydratante très forte. Parce que celui-ci ne pénètre pas, les sociétés cosmétiques ont travaillé sur une forme d’acide hyaluronique encapsulée ou déshydratée pour en faciliter la pénétration. Une fois dans l’épiderme, l’acide hyaluronique peut alors gonfler et offre cette action repulpante.

Les fragments de moyen et bas poids moléculaire : les formes anti-âge

 

L’acide hyaluronique de moyen poids moléculaire est cicatrisant et active les défenses naturelles de la peau. Quant à l’acide hyaluronique de petit poids moléculaire, il participe à la synthèse de l’acide hyaluronique de haut poids moléculaire et a une fonction anti âge.

Ces 2 formes pénètrent dans l’épiderme et prennent les noms d’acide hyaluronique fragmenté ou hydrolysé.

Vous l’aurez compris, plus la taille de la molécule diminue, plus elle va pénétrer dans la peau. L’acide hyaluronique fragmenté est utilisé pour ses propriétés anti-âges en améliorant la production de notre propre acide hyaluronique.

Acide hyaluronique réticulé

Il existe encore une autre forme d’acide hyaluronique, la réticulée. Celle-ci contient des liaisons qui rigidifient la molécule et la rendent beaucoup plus stable. De ce fait, elle se retrouve dans les injections qui sont généralement composées de cet acide hyaluronique réticulé.

Des soins innovants

Quasi tous les soins contiennent de l’acide hyaluronique, donc autant vous dire qu’il est impossible de tous les mentionner. J’ai choisi quelques soins ou gammes que je trouve intéressants pour leur formule et leur côté innovant.

Eucerin Hyaluronfiller Acide hyaluronique fragmenté. Présence de saponines issues de germes de soja augmentent notre production naturelle d’acide hyaluronique. Le 1er soin en dermo-cosmétique à avoir utilisé ces saponines.
Filorga Hyal-defence Un soin qui protège notre acide hyaluronique par divers mécanismes.
Filorga Hydra-Hyal 4 formes d’acide hyaluronique et 2 molécules végétales qui stimulent la production naturelle d’acide hyaluronique
Deciem The Ordinary

Hyaluronic Acid 2% + b5

Un concentré d’acides hyaluroniques de bas, moyen et haut poids moléculaire à une concentration de 2% pour une hydratation à différentes profondeurs.

Un prix très bas 6.80 € pour 30ml, pour un maximum d’efficacité.

Deciem Hylamide Des soins anti-âge et hautement hydratants contenant différents acides hyaluroniques et autre molécules anti-âge spécifiques (peptides, etc.).

Des soins concentrés pour un prix raisonnable, les textures sont liquides et légères.

Deciem NIOD

Multi-Molecular Hyaluronic Complex

15 formes d’acide hyaluronique issues de diverses origines dans cette formule hautement complexe et concentrée. Un soin technologique et performant.
Vichy Mineral 89 89% d’eau thermale et une formule riche en acide hyaluronique, à appliquer avant tout autre soin.

Faut-il acheter des soins à l’acide hyaluronique ?

Comme vous l’aurez compris, l’acide hyaluronique est une molécule qui se retrouve dans de nombreux soins. Donc la mention « acide hyaluronique » sur un emballage ne doit pas forcément vous influencer dans votre achat. En effet, il est important de vérifier sous quelle forme se retrouve l’acide hyaluronique utilisé. Si vous souhaitez acheter un soin anti-âge, il est essentiel que l’acide hyaluronique soit de faible poids moléculaire.

L’avantage est qu’une concentration de 0.1 à 0.5% d’acide hyaluronique est suffisante pour obtenir les bénéfices de son activité. Beaucoup d’industriels utilisent seulement 0.05%. Il se retrouve donc souvent en fin de la liste des ingrédients.

Je suis tout de même un peu désolée de constater que les industriels introduisent souvent juste le strict minimum nécessaire d’actif, pas plus ni moins.

Pour ma part, il peut être intéressant d’acheter un soin contenant de l’acide hyaluronique, mais ce n’est pas un argument de taille. Sauf, lorsque je souhaite vraiment un concentré de cet actif comme par exemple dans le soin NIOD que je vous ai mentionné précédemment.

Le net avantage de l’acide hyaluronique est sa sécurité. En effet, dans les soins cosmétiques, il est totalement inoffensif.

Mon avis final

J’ai l’impression qu’on a découvert le graal et puis voilà, on arrête là. Les industriels de la cosmétique nous font croire qu’ils sont en constante innovation, mais bon, cela fait 10 ans qu’ils nous mettent de l’acide hyaluronique partout et nous font croire monts et merveilles.

Alors, certes les chercheurs n’ont pas encore élucidé toutes les propriétés de cette molécule, ni les problèmes induits par sa dégradation, mais une innovation qui dure 10 ans, je n’appelle plus ça une innovation. Je trouve plutôt que les industriels surfent sur une vague marketing qui fonctionne encore très bien. Ils ne se mouillent pas trop. Disons que, juste de l’acide hyaluronique…il m’en faut plus, mais ça vous le savez : je suis EXIGEANTE.

Je remercie chaleureusement Emilie sans qui, cet article n’aurait jamais été si complet et si correct. Merci encore pour ton aide et tes connaissances si précieuses.

Vous pensez quoi de l’acide hyaluronique ?

Votre soin en contient-il ?

J’espère que vous avez aimé cet article. Vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux et/ou laisser un commentaire. Vous pouvez également vous inscrire à la newsletter sur la page d’accueil et recevoir un e-mail lorsque je publie un nouvel article. Je vous dis à très vite.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share This:

Produits terminés #21 : Septembre 2017

J’ai quelques jours de retard, mais voici mes produits terminés de septembre. J’ai mis des + et – pour retracer facilement les points positifs et négatifs des produits que je présente.

Il y a toujours les mentions : je rachèterai, je rachèterai peut-être ou je ne rachèterai pas.

Vous verrez que je fais la différence entre les verbes « acheter » et « racheter ». J’utilise toujours le verbe « acheter » quand j’ai reçu le produit et « racheter » quand je l’ai acheté.

Je vous mets à chaque produit son nom exact, comme ça, vous le retrouverez facilement sur internet. Bonne lecture !

 

Erborian – Solid Cleansing Oil : je rachèterai peut-être

 

+ permet d’éviter le coton, ne laisse pas de film gras sur la peau ni de voile sur les yeux

– parfois n’enlève pas tout le maquillage

Vous pouvez relire mon article complet sur ce soin. Au début de son utilisation, j’étais assez conquise. En effet, ce baume onctueux s’étale facilement et démaquille facilement. Les cotons ne sont plus nécessaires pour se démaquiller, donc en vacances c’est très pratique. Je n’aime pas trop dire que c’est écologique, car on doit utiliser de l’eau pour le rincer. Est-ce plus écologique d’utiliser des cotons ou de l’eau ? Je suis toujours en quête de la réponse.

Sinon, je ne suis pas fan de la forme pot. Erborian a beau fournir une spatule, je ne l’ai plus utilisé après 3 jours.

Si vous faites souvent des maquillages soutenus type smokey eyes foncés avec de nombreuses couches de mascara, ce baume n’enlève pas tout du premier coup. On doit alors utiliser un autre produit pour peaufiner le démaquillage.

Pour finir, ce baume ne laisse pas de film gras sur la peau, ni de voile sur les yeux. En effet, certaines huiles démaquillantes laissent un voile sur les yeux qui peut déranger même après rinçage.

Nivea – Lait démaquillant doux : je dois bien en avoir en réserve

+ démaquille hyper bien

– sa composition n’est pas 100% naturelle

Ce produit est mon démaquillant chouchou quand je n’applique pas du maquillage waterproof. Mes smokey eyes très noirs n’y résistent pas et partent avec douceur. J’ai testé plusieurs démaquillants, mais depuis des années, je suis fidèle à celui-ci, je ne cherche plus ailleurs.

Sa composition pas très clean, ne me dérange personnellement pas, car je rince ce soin après son utilisation.

Son prix est ultra mini et j’en ai toujours un ou plusieurs en réserve.

Diego Dalla Palma – Time Control – Eye Contour Anti Age Cream : je rachèterai peut-être

+ formule complexe

– peluche parfois

 

Sans connaître cette marque, son design, épuré et moderne, avait séduit mon œil de beauty addict à l’aéroport de Naples. Des peptides, des polymères travaillés, de nombreux extraits végétaux et des levures forment le cœur de sa formule très complexe. De plus, un grand nombre d’ingrédients douteux (conservateurs, huiles minérales, triclosan, etc.) sont exempts de celle-ci. Sa texture était parfaite pour l’été et les fraîches matinées. En revanche, il ne faut surtout pas trop en mettre au risque de faire pelucher la crème.

Si je revois cette marque milanaise, je pourrai craquer à nouveau sans hésitation.

AnneMarieBörling – LL Regenetation – Gel Rosée de fleurs : sauvez-moi !

+ aucun

– odeur, texture

J’ai entamé ce soin sans à priori. Mais j’ai vite déchanté. Tout d’abord, j’ai détesté l’odeur. On dirait celle d’un vieux savon à la rose. Alors, moi qui ne suis pas forcément fan de rose, je fus servie. Encore, un savon qui sent la vieille rose, si vous voyez ce que je veux dire, passe encore, mais en sérum sur le visage, n’y pensez même pas. Les jeunes diront : sont sérieux ?!? Affreux !

Parfois, si vraiment je n’aime pas un soin, je donne plus loin à ma maman ou une amie, mais là, ça serait un cadeau empoisonné. Quant à la texture, c’est liquide et collant, tout ce que je déteste aussi pour un sérum.

Ce soin a beau être naturel, il va surtout finir à la poubelle.

Sothys – Sérum jeunesse détoxifiant anti-radicalaire : je n’achèterai pas

 

+ texture agréable

– prix et accessibilité

 

Bien que j’ai apprécié ce soin, je ne l’achèterai pas et ce pour plusieurs raisons. Ma peau était assez belle durant l’utilisation de ce soin, mais je n’ai pas remarqué un effet spectaculaire. De plus, le prix est élevé 120 CHF. Je n’investis jamais autant dans un cosmétique. Il faudrait vraiment qu’un soin soit extraordinaire pour que je dépense une telle somme d’argent. Je pense qu’il faut savoir rester raisonnable. Je mettrai volontiers plus dans un parfum, car le travail accompli pour obtenir une fragrance me semble plus recherché. Ce sentiment est totalement arbitraire.

Pour finir, malheureusement, ces soins Sothys ne sont pas très accessibles, car ils ne sont vendus qu’en institut. Je n’arrive pas à me dire, je vais aller en institut pour simplement acheter un soin. J’ai peut-être tort, mais que voulez-vous, je suis flemmarde.

J’ai beaucoup aimé la texture de ce sérum, un gel-crème qui pénètre rapidement.

Niveau composition, ce sérum est rempli d’actifs, mais n’est de loin pas naturelle. Ils pourraient peut-être faire un effort de ce côté-là.

Decléor – Hydra Floral – Fluide hydratant anti-pollution SPF30 : j’achèterai peut-être

 

+ l’odeur très fraîche, la texture

– la pompe ne permet pas de vider le flacon entièrement

Ce soin est un fluide, mais il ne coule pas. La texture est tout de même onctueuse et soutenue. Il s’étale facilement et tolère la superposition de soins. L’odeur est très cocooning et discrète.

Tout le monde vous le dira, les 2 règles de base pour prendre soin de sa peau sont nettoyer et hydrater. Sauf qu’à passer 30 ans, simplement hydrater devient ringard. On en veut plus. Donc ce que j’ai apprécié dans ce soin Decléor, c’est ce côté, on hydrate de manière agréable et on lutte également contre la pollution.

La pompe permet de bien doser le produit, mais lorsque la fin du flacon est proche, impossible de sortir les quelques ml de fluide restant. Un peu dommage, car je veux bien secouer un peu le flacon et l’ouvrir pour essuyer la pompe, mais plus, non je suis trop impatiente. Lui tourner la tête en bas, impossible vu le design de l’emballage. Je pinaille un peu je sais.

Viliv – n – get a night restore : j’achèterai peut-être

 

+ marque Suisse, créée par un dermatologue

-/

C’était la 1ère fois que je testais vraiment la marque Viliv. Deux points ont tout de suite attirés mon attention : cette marque est Suisse et elle fut créée par un dermatologue. Pour moi, ces critères sont gages de qualité.

Comme ce soin est très nourrissant, sa texture est épaisse, mais elle pénètre facilement. Son odeur est assez neutre, c’est entre une fragrance de soins dermo-cosmétique et un soin de luxe. J’ai eu beaucoup de plaisir à utiliser ce soin. Bien qu’en plastique, le packaging possède un design luxueux. C’est bien plus manipulable et transportable que le verre.

Je pense que le rapport qualité/prix est excellent. Certes, le prix de cette crème, de 69.- n’est pas accessible à toutes les bourses, mais il est raisonnable étant donné la quantité et la qualité des actifs ainsi que la recherche qui est associée à cette formule. De plus, elle est garantie sans parabène, huiles minérales, colorants, PEG et BHT.

Je pense que prochainement, je me verrai bien craquer pour ce soin ou un autre de la marque.

Roger & Gallet – Gel douche Dynamisant – Gingembre rouge : j’achèterai peut-être

+ mousse onctueuse, sans colorants avec de vrais extraits végétaux

– base végétale pas si douce que ça

Ce gel douche mousse bien et s’étale de manière agréable. La texture est un vrai gel visqueux. Son odeur est discrète et réveille gentiment sous la douche matinale. La base lavante est végétale, mais attention, elle est potentiellement irritante. Vous pouvez relire mon avis sur un nouveau gel douche Yves Rocher.

Au moins, il n’y a pas de colorants, pas de parabènes. Et les extraits végétaux, d’aloé vera et de grenade, mentionnés sur le flacon, sont vraiment présents dans le tube.

J’ai bien aimé utiliser ce gel douche pour ma peau non sensible, c’était parfait. Je le rachèterai avec plaisir.

Filorga – Soin Corps Detox : j’achèterai peut-être

 

+ la texture mousse légère et nourrissante

– la tête de la bombe n’est pas 360°

Je vous ai parlé de ce soin dans un article complet il y a peu. Et oui, malheureusement, je l’ai déjà terminé. J’aime tellement étaler les mousses que ce type de soin ne devient pas très économique et ne dure jamais très longtemps.

J’ai vraiment adoré cette texture : une mousse qui pénètre facilement. Grâce à sa formule riche en beurre de karité, ce soin est nourrissant avec une texture ultra-légère. Cela peut être la bonne alternative si vous trouvez les lotions ou les laits pas assez riches et les baumes trop gras.

Le petit bémol, c’est sur la fin de la bombe. Elle n’aime pas qu’on lui mette la tête en bas et il est difficile de sortir tout le produit en fin d’utilisation. Mais bon, c’est vraiment pour chercher la petite bête.

Moa – The Green Balm : je ne rachèterai pas

+ texture ultra-nourrissante

– odeur de tea tree

J’ai beau travaillé avec les huiles essentielles depuis de nombreuses années, j’ai souvent beaucoup de peine avec certaines de leur fragrance. Le tea tree ou arbre à thé en fait partie. Cette odeur m’insupporte, je trouve que cela sent mauvais tout simplement. Donc, quand j’ai acheté ce trio de petit pot et que j’ai ouvert, je me suis ok, je vais les utiliser. Plus le temps passe, plus cette odeur me répugne. J’ai fini ce pot, car je déteste le gaspillage, mais pour éviter cette fragrance soutenue, j’ai utilisé ce soin en baume pour les pieds.

Sa texture est d’ailleurs parfaite pour ce genre d’endroit. Grasse et nourrissante, j’en mettais une bonne couche au moment du coucher, very glam !

The Chemistry Brand – Heel Chemistry : je rachèterai

+ une bonne efficacité grâce à la formule étonnante

– odeur de menthol, ne se trouve pas en Suisse

Cette crème pour les pieds n’est pas un soin classique avec de l’urée ou ultra nourrissant. En effet, sa formule n’est pas très grasse, mais son efficacité est notable et de longue durée. J’aime cette crème, car elle est recherchée. Je vous en avais déjà parlé sur le blog.

Le seul bémol, c’est l’odeur de menthe. Le but est d’avoir un côté rafraîchissant, mais comme je l’applique la nuit au coucher, je ne vois pas l’intérêt de rafraîchir mes pieds à ce moment-là. Pour se la procurer, il est nécessaire de la commander sur le site officiel de la marque.

Vous connaissez ces produits ?

Qu’aimeriez-vous tester ?

J’espère que vous avez aimé cet article. Vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux et/ou laisser un commentaire. Vous pouvez également vous inscrire à la newsletter sur la page d’accueil et recevoir un e-mail lorsque je publie un nouvel article. Je vous dis à très vite.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share This: